Pendant un certain temps, alors qu'on le croit parfaitement inerte, notre cadavre s'anime, s'exprime et s'agite en un ultime ballet macabre. Les nombreux spasmes qui secouent notre corps ne sont-ils que mouvements erratiques ou font-ils écho au tourbillon et au tumulte de notre vie passée? | For a period of time, while we believe it to be perfectly still, lifeless flesh responds, stirs and contorts in a final macabre ballet. Are these spasms merely erratic motions or do they echo the chaotic twists and turns of a past life?